www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 mars 2021

Groupe consultation directeurs du 10 mars 2021

Compte-rendu de la réunion à laquelle participait les délégués du personnel du SNUipp-FSU.

Alors même que le texte de la loi Rilhac est en pleine discussion au niveau législatif, l’Inspecteur d’Académie a réuni les directeurs du groupe Blanchet le mercredi 10 mars. Il s’agit d’un comité de suivi départemental sur la question de la direction. Le dernier s’était réuni le 10 janvier 2020 (voir le compte rendu et la composition du groupe). Vos délégués du personnel du SNUipp-FSU ont participé à cette réunion, et vous proposent un compte-rendu des discussions.

En propos introductifs, les délégués du personnel rappellent à cette occasion qu’on peut acter positivement cet espace de parole consacré aux directeurs considérés comme représentatifs du département, mais déplorent que le contenu, visant à l’origine à faire remonter leurs besoins, soit surtout réduit à un espace dans lequel le DASEN justifie sa politique locale d’éducation.

Le sport à l’école

L’intervention du DASEN a d’abord porté sur le sport à l’école. Le ministère des sports est désormais rattaché directement à l’Education Nationale. Des discussions sont en cours, dans la droite ligne des 2S2C, avec les collectivités territoriales, pour faire intervenir de plus en plus les associations locales auprès des écoles. Pour le SNUipp-FSU cette politique va à l’encontre de l’enseignement de l’Education Physique et Sportive et des valeurs jusqu’ici portées par les enseignants de travailler ensemble dans le but de développer l’échange et la collaboration entre élèves. Cette politique risque d’accroître les inégalités entre les territoires et ce, au détriment des élèves.

Élèves à besoins spécifiques

Mme Benoist - IEN adjointe à l’IA, a présenté rapidement le groupe de travail qu’elle anime actuellement dans le cadre du CHSCT. Ce groupe de travail lancé à la demande du CHSCT suite à des visites d’établissement dans lesquels se trouvent des Unités d’Enseignement dans certaines écoles. Le groupe se réunira à nouveau le 29/04 prochain. Un document guide sera diffusé prochainement auprès de la profession pour que les situations particulières puissent être étudiées en équipe éducative ou en conseil des maîtres. Une journée de formation est prévue pour les équipes qui accueilleront une UE. Cette formation sera actualisée en cas de mobilité des enseignants concernés.

Le SNUipp-FSU est intervenu sur ce point lors du dernier CTSD carte scolaire.

Formation continue des directeurs

Elle a pu être déployée sur une journée (sur les 2 prévues statutairement) pour une partie des collègues. Elle a porté sur la gestion des conflits, et semble avoir été appréciée. Elle sera poursuivie, en fonction des possibilités liées à la situation sanitaire.

Situation sanitaire

D’après l’administration, le taux d’incidence est en légère baisse sur le département depuis le retour des vacances.

Le SNUipp-FSU rappelle que la pénurie de remplaçants entraîne un surcroît de charge administrative non négligeable pour les directions et les équipes, contraintes à consacrer beaucoup de temps pour l’information aux familles. Cela met aussi les équipes dans une situation qui ne permet plus de garantir le non-brassage entre les élèves.

L’IA souhaite organiser une réunion des directeurs mardi 16 mars pour présenter le nouveau protocole sanitaire, notamment la distanciation sur les temps périscolaires et les conditions de fermeture des classes en fonction du type d’école, du nombre d’enfants touchés, du variant en cause…

Le SNUipp-FSU a rappelé à cette occasion que les contraintes d’emploi du temps des directeurs et directrices ne leur permettront pas forcément d’y participer. Il a donc demandé à l’Inspecteur d’Académie de diffuser rapidement un compte-rendu de son intervention afin de favoriser l’accès de toutes et tous au même degré d’information. Les délégués des personnels ont également rappelé qu’il y a nécessité à clarifier le déploiement de la campagne de tests salivaires : qui la valide ? L’IEN ou La médecine scolaire ? Ils ont par ailleurs demandé des précisions quant à la responsabilité des directeurs et directrices dans la collecte illégale, d’ informations type attestation de sécurité sociale.., auprès des familles. Pour rappel, seul un nombre restreint de professionnels, au titre desquels les laboratoires, peuvent avoir accès au numéro de Sécurité Sociale. Un organisme désirant collecter ce type de renseignements doit au préalable procéder aux démarches juridiques nécessaires et notamment déclarer ce recueil auprès de la CNIL.

L’IA précise que seules les écoles volontaires seraient concernées dans un 1er temps, puis celles dans lesquelles les cas de covid seraient en augmentation. Selon lui, l’autorisation du prélèvement salivaire sur l’enfant vaut accord pour diffusion des informations personnelles de sécurité sociale. L’enfant ne sera testé que si la famille donne son accord. Le laboratoire facturera le prélèvement directement à l’Education Nationale si la famille n’a pas de droits médicaux. Tout élève dont la famille refuserait le prélèvement verra son souhait respecté.

Carte scolaire

L’IA annonce qu’aucune classe en moyenne ne sera au-dessus de 26 élèves dans notre département à la rentrée 2021, et que quasiment toutes les classes de GS/CP/CE1 respecteront l’effectif de 24 élèves maximum.

Les délégués des personnels dénoncent une politique d’affichage et précisent que les dédoublements entraînent souvent des répartitions compliquées, et des sureffectifs dans les autres cycles. C’est dans tous les cycles et sur toutes les classes que les effectifs doivent être allégés.

De manière plus générale, l’Inspecteur d’Académie a annoncé travailler au plus près des collectivités territoriales pour créer des réseaux d’établissements ardéchois, dans lesquels il souhaite inclure les directeurs pour une cohérence éducative en lien avec les bassins de vie.

Les délégués du personnel du SNUipp-FSU ont également dénoncé à cette occasion le manque de prise en compte des dossiers élaborés par les équipes en lien étroit avec les familles, notamment dans les situations de handicap (PPRE, PAP…), et qui sont peu suivis d’effets lors du passage en 6è des élèves.

Loi Rilhac

Elle est en discussion en ce moment. L’IA a confirmé être attaché à l’augmentation des temps de décharge des directeurs.

Toutefois, le SNUipp-FSU note avec inquiétude que pour le DASEN cette augmentation devra être corrélée à une augmentation du volume des écoles, qui passera immanquablement par des fusions dont l’impact indéniable sur les fermetures de classes les années suivantes n’est plus à prouver. Les délégués du personnel insistent à nouveau pour rappeler les priorités des collègues directeurs et directrices, à la lumière des différentes enquêtes mises en place aussi bien par le SNUipp-FSU que le ministère lui-même. Les collègues demandent du temps , de l’aide administrative pérenne et une reconnaissance financière. Ils et elles ont écarté à maintes reprises la proposition d’un statut hiérarchique !

 

41 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.