SNUipp-FSU de l’Ardèche
http://07.snuipp.fr/spip.php?article1614
Rythmes : bilan Ardéchois pour 2013
mardi, 23 avril 2013
/ SNUipp 07

Nationalement, seulement 18,6 % des communes, 22,5% des écoles et 22,3 % des élèves seront finalement concernés par une modification des rythmes scolaires dès la rentrée 2013.

En Ardèche :
- 10,84% des communes (23 sur 212 disposant d’une école publique )
- 13,53% des écoles (41 écoles sur 303 changeront de rythmes)
- 13,33% du total des classes ardéchoises (133 sur 1000 dans le département)
- 12,58% des élèves

Liste des communes et écoles ardéchoises concernées :

PDF - 49.1 ko
23 communes changent de rythmes à la rentrée 2013

Pour le SNUipp : ce bilan est sans appel, le cœur de la réforme ne bat pas au bon rythme ! Le manque de temps, de concertation, d’argent et la mise à mal du principe de gratuité de l’école républicaine sont les principaux arguments avancés dans les demandes de report.

Pour les écoles dont les projets ne sont pas finalisés, la concertation avec les enseignants doit se poursuivre. La commune ne doit pas décider seule de l’organisation de la semaine et de la journée. Sans accord, c’est le report ! Cependant, des questions restent entières :
- conditions de travail et de rémunération des enseignants,
- financement, gratuité et normes d’encadrement des activités,
- recrutement et qualification des animateurs…

Le comité départemental de suivi de la réforme des rythmes, sera réuni le 17 avril prochain. Un point sur les projets en cours d’organisation de la semaine scolaire sera réalisé. Pour le SNUipp ce sera l’occasion pd’avancer des propositions et d’exiger la réécriture du décret.

Une réécriture afin de répondre aux 9 demi-journées trop contraignantes et de permettre des organisations locales (2 mercredis sur 3, après-midi très allégés pour les activités périscolaires…). Le SNUipp réclame la mise en place de recherches indépendantes pour évaluer les effets de la réforme en 2013. Parallèlement, il revendique une baisse de 3h du temps de service des enseignants pour la concertation (sans baisse du temps des élèves), ainsi que la création d’une indemnité spécifique et des améliorations de leur déroulement de carrière.

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.