www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : LE SNUipp 07  / La section intervient 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 octobre 2020

Formation continue des directeurs : le SNUipp interpelle l’IA

Monsieur l’inspecteur d’académie

Le 15 mai dernier, lors de la reprise post-confinement, vous demandiez à nos collègues chargés d’écoles, directrices et directeurs, de renseigner quotidiennement une enquête d’effectifs. Plus de 15% des collègues concernés s’étaient alors spontanément exprimés par retour de mail sur cette nouvelle demande. Après analyse de ces retours, plusieurs points ressortent :

Nos collègues ne comprenaient pas le sens de cette enquête administrative ni par quelle modalité elle devait permettre de “mieux accompagner” leurs élèves. L’accompagnement dont la direction avait besoin en mai n’était pas celui proposé par l’institution ;

• Lorsqu’on a à charge la direction de l’école, notre fonction ne se limite pas à de l’administratif, enseigner reste central ;

• La surcharge de travail, dont le fondement reste abscons, est venue s’ajouter à une masse de travail déjà conséquente en fin d’année ;

Le travail de direction empiète largement sur la vie familiale et personnelle des enseignants ;

L’ensemble des mails témoigne d’une fatigue voire d’un épuisement physique et psychique alarmant, accentués par la gestion de la période d’épidémie ;

• Une profonde déconnexion de la hiérarchie avec le terrain est soulignée à travers les expressions utilisées par nos collègues : « en bas de l’échelle », « l’école d’en bas », « les petites mains », « les marionnettes ».

Nous vous avons alerté par courrier (JSIA20025) le 18 mai : la coupe était pleine. Elle vient de déborder de nouveau, à deux titres, suite à l’annonce des stages de formation continue directeurs.

• Comme le ministère continue d’annoncer des mesures sans mettre de moyens en face, le département bricole pour mettre en œuvre la formation des directeurs. Après avoir annulé d’autres stages, il est décidé d’utiliser une journée de décharge pour former les directeurs dans les écoles d’au moins 4 classes. Ce choix, au final, va alourdir le travail et revient à faire un pied de nez au premier besoin exprimé par nos collègues directrices et directeurs : disposer de temps pour assumer leur mission. Nombre d’entre eux ne seront pas en capacité de participer totalement ni même sereinement à ce temps de formation quand de l’autre côté la masse de travail augmentera mécaniquement par manque de temps pour la traiter. C’est encore du temps sur la vie personnelle et familiale qui va être amputé.

Quant à nos collègues chargés d’école, ils assument depuis toujours une très grande part des missions de direction sans formation initiale ou continue, sans temps suffisant pour le faire et sans reconnaissance. Déjà surinvestis sur le plan pédagogique par le multi-niveaux, ils sont écartés de la formation continue des directeurs parce qu’ils n’en n’ont pas le titre mais en assument pourtant pleinement les responsabilités. Alors que les enseignant.es en charge de la direction de l’école ont largement réclamé, lors de la consultation nationale de novembre 2019, la mise en place d’une formation continue, le manque chronique de moyens de notre ministère fait naître, chez certains de nos collègues, des comportements à l’inverse de leur demande initiale : ils envisagent de se priver de formation pour pouvoir assumer leur mission.

Cette situation de souffrance professionnelle doit cesser. Les enseignants chargés de la direction d’école doivent voir leur charge de travail baisser et pouvoir tous partir en formation en étant remplacés. Notre organisation, pleinement investie dans les groupes de travail nationaux actuellement organisés, appelle les directeurs et directrices à prioriser les sollicitations et à ne traiter que ce qui est utile au fonctionnement quotidien de l’école. Nous demandons à ce que le groupe départemental de consultation et de suivi des directeurs soit réuni au plus vite dès la rentrée de novembre. Restant disponible pour tout échange, nous vous prions d’agréer, monsieur l’inspecteur d’académie, nos cordiales salutations.

Les co-secrétaires départementaux du SNUipp-FSU Ardèche.


Télécharger le courrier du 13 octobre :

PDF - 169.7 ko
JSIA20051

Lire le courrier du 18 mai 2020 :

PDF - 122.1 ko
JSIA20025

 

54 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.