www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 septembre 2019

Carte scolaire 03 septembre 2019

Les décisions et le compte-rendu du CTSD.

Décisions de carte scolaire

Au début des opérations, le département dispose de 2 postes.

2 ouvertures définitives

- ULIS Rosa Parks Privas
- Co enseignement Gluiras - classe unique

Mesure sur un demi-poste

- Fermeture provisoire d’½ poste sur Tournon VDI élémentaire
- Ouverture provisoire d’½ poste sur Tournon Prévert maternelle.

3 ouvertures provisoires

- Vesseaux Primaire - ouverture d’une 6ème classe
- St Just d’Ardèche Primaire - ouverture d’une 7ème classe
- Les Vans Elementaire - ouverture d’une 7ème classe

3 fermetures provisoires

- 1 poste de TR sur la circonscription d’Aubenas-Le Cheylard rattaché à Vesseaux
- 1 poste de TR sur la circonscription du Teil rattaché à St Just d’Ardèche
- 1 poste de TR sur la circonscription d’Aubenas-Cévennes-Vivarais rattaché aux Vans élémentaire

Le SNUipp-FSU est intervenu sur les écoles suivantes pour demander une ouverture, une aide spécifique ou empêcher une fermeture.

- Toulaud Maternelle
- Annonay Daudet Maternelle
- Tournon Luettes
- Ruoms Maternelle
- Les Vans Maternelle
- Cornas Maternelle
- Annonay Malleval Elémentaire
- Aubignas Primaire
- Villevocance Primaire
- Saint Symphorien Primaire
- Colombier le Vieux Primaire
- Cornas Primaire
- Lachapelle sous Aubenas
- Féline Primaire
- Soyons Primaire
- St Péray Brémondières Elémentaire

Compte-rendu

Carte scolaire

En propos liminaire, les représentants des personnels du SNUipp-FSU sont largement revenus sur :
- la mise en place de la Loi Blanquer
- la circulaire de rentrée
- la disparition du dispositif Plus De Maîtres Que De Classes.

Télécharger la déclaration liminaire :

PDF - 74.6 ko
Déclaration liminaire

Pour les mesures de rentrée, le département dispose de deux postes définitifs pour procéder aux ajustements carte scolaire de rentrée. L’ouverture de l’ULIS de Privas Parks a été effectuée dès la rentrée afin d’accueillir les élèves qui y sont orientés dans les meilleures conditions possibles.

A l’issue des débats de juin, six écoles étaient retenues en situation de comptage à la rentrée et en plus de ces écoles, le SNUipp-FSU était également intervenu sur les situations de 9 autres écoles.

L’IA a annoncé à l’entrée des débats qu’il ne souhaitait pas prononcer de fermeture à la rentrée pour ne pas déstabiliser les équipes, les élèves et les familles. Il a utilisé la possibilité, conjoncturelle cette année suite à une situation de surnombre important sur le département, de procéder à la fermeture provisoire de trois postes de TR pour pouvoir ouvrir des classes dans les écoles les plus sous tension à la rentrée.

Pour le SNUipp-FSU, cette solution (une première dans le département) impactera directement le potentiel de remplacement. Malgré ce “recours” aux postes de TR, des écoles restent en ce début d’année avec des effectifs chargés et des taux d’encadrement au delà de 27 élèves.

Question diverses à l’initiative du SNUipp-FSU

  • Mise en place des PIAL, AESH

Les Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisés (PIAL), expérimentés au niveau de chaque école/réseau d’école l’an passé changent de forme à cette rentrée. L’IA a annoncé en juin que 11 PIAL premier degré (correspondant aux 11 secteurs géographiques) seraient en place à la rentrée avec autant d’AESH référent. Était annoncé également que tous les moyens seraient répartis et les AESH présents dans les écoles.

Pour le SNUipp-FSU, la réalité de la rentrée a été sensiblement différente. Des AESH, dans l’attente de la réception de leur contrat de travail (non saisi par la DSDEN pour cause de problème technique et non édité par le lycée employeur), ne pouvaient se rendre sur leur lieu de travail accompagner les élèves notifiés par la MDPH. Les AESH référents ne sont pas en place et devraient l’être prochainement, dès que la dotation supplémentaire de 5 ETP demandée par le département auprès du Rectorat sera accordée. Au final, la constitution des emplois du temps des AESH, la plupart du temps mutualisé, reste du ressort des collègues directeurs.

  • Redécoupage des circonscriptions

Avant la bascule informatique du 1er septembre, nombre d’écoles ont été bloquée dans l’organisation de leur rentrée : problème d’accès à ONDE, de communication en l’absence de nouvelles adresses e-mail des circonscriptions… Au final, le manque d’anticipation de ces situations a créé une dépense et une perte d’énergie pour tous les personnels. Actuellement, des questions demeurent encore : les secteurs des RASED n’ont pas été délimités alors que cela été annoncé pour fin juin, la mise en place des PIAL est retardé.

L’étendue des territoires géographiques à couvrir dans les nouvelles circonscriptions remodelées interroge sur les modalités de fonctionnement de ce qui, pour le SNUipp-FSU, correspond à une réforme technocratique sans lien réel avec les bassins de vie. Concernant les animations pédagogiques, particulièrement sur les circonscriptions d’Aubenas/Le Cheylard et Privas/Lamastre, le SNUipp-FSU demande à ce que la réalité de la géographie soit prise en compte (dédoubler les réunions pour éviter des temps de route trop importants).

  • Décret maternelle

Ce texte implique la mise en place d’une demande écrite de la part des parents d’élèves de petite section qui souhaitent aménager la présence de leur enfant à l’école les après-midi. Cette démarche étant nouvelle, le SNUipp-FSU demande à ce que de la souplesse soit laissé aux équipes dans la mise en oeuvre de cette procédure. Un document type national va être étudié et repris par l’administration pour simplifier les demandes des familles.

  • Conseil d’école

Désormais, le choix du mode de vote pour les élections au Conseil d’école est de la seule responsabilité du directeur qui peut choisir entre vote à l’urne et par correspondance ou vote exclusivement par correspondance. Avant de formuler son choix, il doit cependant consulter les membres du Conseil d’École. Ces dispositions entrant en application à la rentrée, les conseils n’ont pu être consultés et les prochains réunis seront issus du résultats des élections. Le SNUipp-FSU demande quelle procédure doivent suivre les collègues directeurs. Pour l’IA, c’est l’ancien conseil d’école qui doit être consulté.

  • Indemnité PES

Durant l’année scolaire passée, six collègues PES ont demandé à bénéficier du défraiement selon le décret de 2006, plus avantageux que l’indemnité forfaitaire de formation de 1000€. Ils ont jusqu’au 11 septembre pour faire parvenir leurs pièces justificatives au pôle premier degré (fusion de la DIPER avec la DOS). Pour le SNUipp-FSU, la limite académique des 50km imposée à l’étude des dossiers, ne repose sur aucune base juridique. Il accompagnera tous les jeunes collègues qui feront des recours pour faire valoir leurs droits.

  • Elèves allophones, écoles de Saint Agrève

Les écoles de cette commune ont 15% de leurs effectifs constitués d’élèves allophones. En juin, le SNUipp-FSU demandait un soutien UPE2A sur le secteur. Il réitère sa demande d’attention particulière de la part de l’administration sur la situation des élèves allophones venant du CADA. L’IA répond que l’IEN s’est déplacée sur la commune et que la réflexion est engagée avec l’équipe de circonscription pour soutenir et accompagner les équipes.

 

60 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h et de 14h à 16h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.