www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

7 février 2019

CDEN carte scolaire du 7 février

Intervention liminaire du SNUipp-FSU et liste des décisions.

En début de séance, dans sa déclaration liminaire, le SNUipp-FSU est intervenu sur :
- le nombre d’élèves par classe dans le département qui a augmenté ces quinze dernières années,
- les conséquences de la suppression des postes de plus de maîtres que de classes,
- la réalité concrète de la "priorité au primaire" dans le département

Lire la déclaration liminaire :

PDF - 71.5 ko
Déclaration liminaire

- Lire la déclaration liminaire de la FSU.

- Lire la déclaration liminaire du SNES-FSU

A la fermeture

9 fermetures de classes

3 fermetures de classes maternelles

- Bourg St Andéol Nord maternelle (fermeture de la 5ème classe)
- Bourg St Andéol Sud maternelle (fermeture de la 4ème classe et d’1/4 de décharge de direction)
- Tournon Prévert maternelle (fermeture de la 3ème classe)

2 fermetures de classes élémentaires

- Chomerac Vincensini élémentaire (Fermeture de la 6ème classe)
- Viviers La Roubine élémentaire (Fermeture de la 5ème classe)

4 fermetures de classes primaires

- Lablachère primaire (fermeture de la 7ème classe)
- Lalevade primaire (fermeture de la 4ème classe et d’1/4 de décharge de direction)
- Privas Planchon primaire (Fermeture de la 5ème classe et d’1/2 de décharge de direction)
- St Sylvestre primaire (fermeture de la 3ème classe)

10 fermetures de postes Plus De Maîtres Que de Classes dans 12 écoles

8 fermetures de postes entiers

- Annonay Cordeliers primaire
- Annonay Font chevalier élémentaire
- Annonay Jean Moulin élémentaire
- Bourg Saint Andéol Nord élémentaire
- Joyeuse primaire
- La Voulte Les cités élémentaire
- Le Teil Centre élémentaire
- Villeneuve de Berg élémentaire

4 fermetures de demi-poste

- Tournon Luettes élémentaire
- Tournon Vincent D’Indy élémentaire
- Privas Habozit primaire
- Le Teil Frayol élémentaire

2 fermetures de postes de co-enseignement

- Le Cheylard élémentaire
- Mariac primaire

JPG - 563.3 ko
Mesure carte scolaire Ferm.
A l’ouverture

9 ouvertures de classes

3 ouvertures de classes maternelles

- Cruas maternelle (ouverture d’une 4ème classe et d’1/4 de décharge de direction)
- Guilherand Grange le Vivarais maternelle (ouverture d’une 3ème classe)
- Vals Les Bains maternelle (ouverture d’une 3ème classe)

2 ouvertures de classes élémentaires

- Bourg St Andéol Nord élémentaire (ouverture d’une 8éme classe)
- Le Teil Frayol élémentaire (ouverture de la 6ème classe)

4 ouvertures de classes primaires

- Annonay Les Cordeliers primaire (ouverture d’une 10ème classe)
- Mauves primaire (ouverture d’une 4ème classe et d’1/4 de décharge de direction)
- Peaugres primaire (ouverture de la 6ème classe)
- Talencieux primaire (ouverture d’une 4ème classe et d’1/4 de décharge de direction)

2 ouvertures de postes de co-enseignement

- Le Béage primaire
- St Etienne de Lugdarès (sous réserve de la fermeture de l’école privée)*

1 ouverture d’un poste PIAL

- Implantation d’un poste Pôle Insclusif d’Accompagnement Localisé à Privas

JPG - 553.2 ko
Mesure carte scolaire Ouv.
Autres mesures

Co enseignement

Cinq transformations de la 2ème classe en poste de co-enseignement (par fermeture de la classe/ouverture d’un poste d’adjoint)

- St Michel de Boulogne primaire
- Beauvène primaire
- La Souche primaire
- St Michel d’Aurance primaire
- Silhac primaire

Fusion

- Fusion de La Voulte Gonnettes maternelle et élémentaire et création d’1/4 de décharge de direction

Regroupements Pédagogiques

- Création du Regroupement Pédagogique Concentré de Sécheras primaire - Cheminas élémentaire sur Sécheras et création d’1/4 de décharge de direction
- Création du Regroupement Pédagogique Dispersé de Chandolas classe unique – St Alban Auriolles sur St Alban Auriolles primaire et création d’1/4 de décharge de direction

Ajout de 0,25 poste sur la coordination REP à Annonay (Passage de 0,25 à 0,5)

JPG - 568.9 ko
Mesure carte scolaire autres mesures
Mesures techniques

- Transformation de tous les postes de TR ZIL en poste TR BD

- Transformation d’un poste de TR stage long en poste de maître E sur Lablachère primaire

- Transfert du poste de maître E de St Julien en St Alban à Alboussière primaire

- Transfert d’un poste de PSYEN du Pouzin à Montpezat primaire

Demandes d’ouvertures portées par le SNUipp-FSU en CTSD le 31 janvier et lors du CDEN du 7 février

- Annonay Fontchevalier maternelle
- Aubignas
- Cornas maternelle
- Félines Le Fayet primaire
- Labégude maternelle
- Lamastre élémentaire
- Soyons de la Tour primaire
- St Just d’Ardèche primaire
- St Peray Brémondières élémentaire
- St Romain De Lerps primaire
- Toulaud maternelle
- Tournon Jean Moulin primaire
- Tournon Luettes maternelle
- Ucel primaire
- Vesseaux primaire
- Vocance

Parmi ces écoles, 9 restent à plus de 26 élèves par classe, une à plus de 30.

Le département dispose de 3 postes en réserve pour les mesures d’ajustement de juin et de rentrée.

Compte-rendu

Au-delà des mesures de fermetures et d’ouvertures prononcées, plusieurs points ont été débattus.

  • La scolarisation des moins de trois ans.

A cette rentrée, 12,74% seulement des moins de trois ans étaient scolarisés dans les écoles publiques du département (35% en REP).

Le SNUipp-FSU a rappelé que 52% des moins de trois ans étaient scolarisés en 2000. Cela représentait une cohorte de 1700 enfants. A la prochaine rentrée, ils ne seront que 395 à être scolarisés dans le département. Ces 1300 élèves qui ne sont plus présents représentent la moitié d’une cohorte d’élèves qui arrivent chaque année en petite section. S’ils étaient comptabilisés et scolarisés, cela demanderait la création de nombreux postes pour le département. Le SNUipp-FSU a rappelé qu’être scolarisé tôt, particulièrement dans les milieux défavorisés, augmente la réussite scolaire. C’est pourquoi il demande la comptabilisation des moins de trois ans partout dans le département et pas uniquement en REP ou au-dessus de 600m.

  • L’abaissement de la scolarité obligatoire à 3 ans

A la prochaine rentrée, l’instruction deviendra obligatoire à 3 ans.

Pour le SNUipp-FSU, si on veut agir sur la scolarisation et le niveau général d’instruction, il faut augmenter l’âge de scolarisation obligatoire de 16 à 18 ans et accompagner cette mesure des postes et dispositifs de soutien adéquats. La mesure proposée relève de la communication : quasi 100% des 3 ans sont scolarisés. Le fond de cette mesure est de faire financer les écoles privées maternelles par les communes. Jusqu’à présent, elles n’avaient aucune obligation de financement, l’école étant obligatoire à 6 ans. Désormais, et à dotation de l’Etat constante ou en régression, c’est le budget dévolu aux écoles publiques qui sera en partie imputé par cette mesure.

L’IA annonce que le ministre a évoqué un financement compensatoire pour les communes.

Tous les membres du CDEN s’interrogent sur la réalité concrète de annonce et surtout sur sa pérennité.

  • L’accompagnement de la grande difficulté scolaire.

L’IA annonce le dédoublement des CE1 en REP et la création d’un poste de maître E sur Lablachère.

Le SNUipp-FSU se félicite de cette création qu’il a porté avec les collègues du secteur concerné. C’est un premier pas positif dans un océan de besoins. Il rappelle en effet plusieurs points importants :
- le département a perdu un tiers de ses postes RASED en 10 ans : 16 postes de maître G et 9 postes de maîtres E.
- les effectifs étant quasi stables sur la décennie, 10% des élèves présentant des grandes difficultés, les écoles sont trop souvent seules face aux difficultés scolaires de leurs élèves. Les RASED n’interviennent plus dans plusieurs secteurs sinistrés par les fermetures de postes.
- quant les RASED interviennent, dans 45% des cas cela est considéré comme partiel ou insuffisant.
- les postes de maître G rééducateurs manquent cruellement aux écoles. Ces dernières n’ont jamais autant signalé ni autant en demande d’interventions des maîtres G.

Pour le SNUipp-FSU, faire de l’école primaire une priorité c’est investir dans les RASED pour réduire la difficulté scolaire. Il rappelle que le dispositif de dédoublement, s’il constitue une avancé pour les écoles concernées, n’est pas financé et se fait sur le dos du plus de maître que des classes. Par ailleurs, 75% des élèves en difficulté ne sont pas scolarisés en REP. Abaisser les effectifs des classes reste la priorité numéro un de la profession, cela nécessite un réel investissement.

  • Le co-enseignement.

L’IA rappelle que ce dispositif est inédit au plan national et qu’il permet de maintenir le taux d’encadrement malgré la baisse des effectifs dans les écoles concernées. Une équipe de recherche mène actuellement une étude dessus.

Le SNUipp-FSU soutient ce dispositif qui a permis de maintenir le tissu scolaire dans les structures rurales. Il demande à ce qu’il soit maintenu dans le temps afin de renforcer la présence des écoles publiques dans le milieu rural.

 

56 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.