www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : AVS- EVS-AESH 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 octobre 2018

Augmentations des heures de travail sans hausse des salaires des AESH

Compte-rendu de l’audience au Rectorat du 3 octobre 2018. Une honte !

Les représentants de l’administration :
- M. Jaillet, DRH
- M. Delétoile, chef de la DIPERA
- M. Thibault, SG adjoint
- M. Meiss, directeur de cabinet

La délégation recue : 5 organisations syndicales représentées (FSU, SGEN-CFDT, SE-UNSA, SNUDI-FO, Sud Éducation), 8 AESH (dont la présidente de la FCPE) et un parent d’enfant porteur de handicap.

En préambule, le DRH a exprimé le fait qu’ils avaient bien entendu le sentiment de déconsidération et l’incompréhension générée par le changement des emplois du temps. Une reconnaissance des actions des AESH est indispensable, cela va être rappelé à la communauté éducative.

L’audience a débuté par la projection d’un relevé de conclusions suite à l’audience du 19 septembre.

Ont été actés :

- l’application du décret de 2006 concernant les frais de déplacement (remboursement pour des déplacements hors commune ou commune limitrophe)

- la réévaluation tous les trois ans dans le cadre de l’application de la grille indiciaire et une revalorisation jusqu’à la CDIsation

- le développement de la formation : des consignes seront données aux chefs d’établissement pour faciliter les formations. Une réflexion est conduite sur la possibilité de formations à public désigné qui, dès lors, deviendraient obligatoires.

Est arrivée ensuite l’explication d’harmonisation des contrats sur l’académie sur 39 semaines. Seul le département de l’Isère avait des semaines à 18h pour les contrats à 50 %.

Formule choc : « Le contrat est protecteur ».

Constat (qui fait suite à ce qui a été formulé lors de l’audience du 19 septembre) : « vous ne travaillez pas 39 semaines mais 36 semaines ».

Ont donc été projetés les calculs avec une division d’abord par 39 semaines du volume annuel, puis une division par 36 semaines effectives.

Pour bien enfoncer le clou, le DRH rappelle que la rectrice ne peut transiger sur le temps de travail cadré par décret et le temps de présence en établissement. C’est soit une répartition sur 36 semaines soit sur 39 semaines, mais avec une semaine en juillet, une semaine fin août et une sur les petites vacances.

La proposition faite pour les contrats à 50 % est de 20 heures présence élèves et 2 heures de concertation sur 36 semaines et 60 heures en plus, puisqu’on laisse les 3 semaines de battement (37è, 38è et 39è semaines).

Pour les contrats à 60 %, 25 heures de présence auprès des élèves et 2 heures de concertation.

Mais si nous avons tout bien compris, l’emploi du temps est adaptable par les référents en concertation avec les AESH, selon les besoins des élèves suivis.

Et avec ça, vous avez été entendus !

Le relevé de conclusions va être transmis aux participants des audiences. Un courrier adressé à chaque AESH est à la signature de la Rectrice. La circulaire académique va être transmise aux DASEN des 5 départements de l’académie.

Et également préparation des avenants aux contrats pour toutes celles et tous ceux qui ont un contrat sur 40 semaines.

Conséquence de la non signature de l’avenant ? Ce sera en discussion avec la DASEN. Traduction : pour le moment, rien ne garantit que le rectorat ne cochera pas la cas « démission » avec les répercussions qui s’ensuivront au niveau du chômage.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h et de 14h à 16h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.