www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : Mouvement, Changer de département  / MOUVEMENT DEPARTEMENTAL 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 janvier 2018

Groupe de travail mouvement du 19 janvier 2018

Depuis 2 ans, les modalités du mouvement ont été modifié en profondeur suite à l’action déterminée du SNUipp-FSU et de la profession. Cette année, l’objectif de ce groupe de travail est de mesurer l’impact des changements opérés et d’établir un premier bilan.

Statistiques et bilan du mouvement

2014201520162017
Participants480463448444
Taux satisfaction33,75%39,31%38,61%46,17%
Taux de maintien42,50%37,79%37,05%33,33%
Sans poste22,50%21,6%24,33%21,4%
  • Les conditions initiales du mouvement sont variables d’une année sur l’autre. Un des indicateurs déterminant est le nombre de postes vacants (total et accessible à tous) à l’ouverture du serveur. De ce point de vue, l’année 2016 a été la plus défavorables des cinq dernières années. En effet, on a compté 100 postes vacants (dont 68 accessibles à tous) contre 120 à 140 les années précédentes (dont 80 à 100 accessibles à tous). Le maintien du taux de satisfaction en 2016 provient du changement des modalités sans lequel les statistiques auraient été bien pire.
  • En 2017, on observe une hausse importante du taux de satisfaction qui monte à plus de 46%. Près de 70% des satisfaits obtiennent un de leur 5 premiers voeux. Parallèlement, le taux de maintien se réduit.

Ces résultats confortent le bien-fondé des profondes modifications initiées il y a deux ans. Les services de la DSDEN font également état d’un mieux-être général qui se traduit par un nombre beaucoup moins importants d’arrêt, de demande de disponibilité, notamment après les phases d’ajustement de juin et septembre.

Pour les délégués du SNUipp-FSU, qui ont impulsé cette démarche et contribué à l’inflexion des règles du mouvement, plusieurs éléments imbriqués les uns aux autres ont fluidifié le mouvement et permis un regain de confiance.

- le rééquilibrage de la place de l’Ancienneté Générale de Service (AGS) dans le barème qui représente maintenant 80% du total du barème (contre au mieux 65% ces 6 dernières années). Cela est lié à l’abaissement général des points attribués lors des demandes de bonifications de barème.

- la vigilance accrue dans l’accord des bonifications au titre du handicap, situations médico-sociales

- une phase d’ajustement éclairée par la liste des postes restés vacants à l’issue du mouvement.

Reste pour les délégués du personnel du SNUipp-FSU la limitation à 30 voeux qui dans le premier degré n’a aucun sens. Le directeur académique assure que le relais de la demande a été fait au niveau national. Il informe également que l’algorithme d’attribution du voeu géographique dénoncé depuis 2008 par le SNUipp-FSU est désormais inversé : ce ne sera plus l’école la moins demandé qui sera attribué au plus grand barème.

Perspectives d’évolution des modalités

Le SNUipp-FSU demande et obtient le maintien des modalités actuelles.

A la demande du SNUipp sont portées les questions suivantes au débat.

  • Postes 100% de réussite au CP (CP dédoublés)

Les délégués du personnel SNUipp ne souhaitent pas voir entrer ces postes dans le champ des postes à profil. L’administration l’entend également de cette façon. Elle précise toutefois qu’une fiche de poste sera éditée : cela entrera donc dans les “postes à exigences particulières”. La liste des écoles (REP) entrant dans ce dispositif sera éditée dans la circulaire mouvement. Une condition d’expérience minimale de 3 ans sera requise pour exercer sur un poste dédoublé. En revanche, ce sera le conseil des maîtres au moment de la répartition des classes qui décidera de l’organisation au moment des répartitions.

  • Suppression du poste PDMQDC

Pour le poste de Plus de maîtres qui serait supprimé à l’issue de la carte scolaire, les délégués du personnel du SNUipp-FSU demandent à ce que le collègue puisse bénéficier des points de bonification car il est victime d’une mesure de carte scolaire. L’IA n’y voit pas d’objection.

  • Répartition du service des TRS

Les délégués du personnel du SNUipp-FSU réitèrent la demande de voir la répartition des affectations TRS faire l’objet d’un travail paritaire, afin de rendre transparence et clarté à cette opération. La réponse est négative, c’est une prérogative des IEN. Le SNUipp demande alors à ce que d’une part, on puisse à minima garantir l’égalité de traitement entre tous les TRS. Il s’agirait de permettre et d’informer tous les TRS de la possibilité d’émettre des voeux, de formuler des propositions de couplages, ou de privilégier un secteur donné ; et d’être entendu dans la mesure du possible et dans l’intérêt du service public. Et d’autre part, de déconnecter la réponse d’accord de temps partiel ( lorsque celle-ci est sur autorisation) et la nomination des TRS : ce sont trop souvent les TRS qui apprennent aux titulaires leur accord de temps partiel. L’IEN-A et L’IA entendent cette demande et tenteront d’y répondre favorablement.

Les psychologues scolaires sont désormais détachées ou intégrées dans le corps des psy-EN. De ce fait leur mouvement sera académique. Les postes de psy n’apparaitront plus sur la liste générale des postes.

Calendrier prévisionnel du mouvement 2018


- Février :
publication de la circulaire mouvement
- 19 mars- 3 avril :
ouverture du serveur
- 31 mars :
date limite de retour fiche barème
- 26 avril :
commission des barèmes
- 31 mai :
CAPD mouvement
- 29 juin :
phase d’ajustement

 

5 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h et de 14h à 16h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.