www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2017

CDEN 14 novembre 2017

Bilan de la carte scolaire du département à la rentrée : moins 16 classes pour 227 élève de moins. Le détail dans cet article.

Sommaire de l’article :
1. Les déclarations liminaires
2. Le compte rendu du CDEN

1. Les déclarations liminaires

Dans leurs déclarations liminaires, le SNUipp et la FSU sont intervenus sur plusieurs points.

La déclaration du SNUipp revient sur le bilan de la rentrée

-  Les créations de postes RASED (2 de maîtres E, 3 ULIS) sont un premier pas insuffisant face aux besoins des écoles (voir l’enquête) d’autant que le département n’envoie pas de personnels en formation (faute de budget). 24 collègues étaient volontaires pour partir en stage de formation spécialisée pour occuper les 20 postes vacants. Seuls 2 ont pu partir !
-  La scolarisation des moins de trois ans recule encore : alors que 1700 élèves de 2 ans étaient scolarisés en 2000 en Ardèche, ils ne sont plus que 432 à cette rentrée !
-  Les CP et CE1 à 12, seule perspective du gouvernement pour lutter contre l’échec scolaire, ne toucheront que 5 écoles sur 295 lorsque le dispositif sera mis en place. La question du financement de ces mesures se pose : à moyens constants voire réduits, ou le département va prendre les postes ?
-  Au final, le département perd 16 classes à la rentrée et 227 élèves.

Télécharger la déclaration liminaire du SNUipp :

PDF - 130.7 ko
Déclaration liminaire SNUipp

La déclaration de la FSU dénonce le contexte budgétaire et politique

La politique d’austérité du gouvernement, les attaques contre les services publics, les personnels et ses conséquences :
-  suppressions massives de postes de fonctionnaires,
-  retour du jour de carence, report du PPCR, hausse de la CSG.
-  suppression des contrats aidés
-  insuffisance de postes pour accompagner les élèves en situation de handicap
-  loi travail et baisse des aides au logement

Télécharger la déclaration liminaire de la FSU :

PDF - 51.3 ko
Déclaration liminaire FSU

2. Compte-rendu : le bilan de la carte scolaire

Le compte rendu complet de ce temps paritaires est publié dans le supplément à l’Emancipation.

  • Les mesures définitives de février et juin
PériodesOuvertures de classesFermetures de classesAutres mesures
Février 201714 classes
3 blocages
33 classes
3 blocages
- Ouvertures  : 3 ULIS, 2 postes E, 1 poste TR, modification décharges PEMF, coordonnateur REP et direction, 1,5 poste PDMQDC, 6 postes de co-enseignement
-  Transferts :1 poste psy, transformation poste G en poste E
Juin 2017 5 classes 2 classes fermeture d’une école Transfert d’un poste de TR
Total 19 ouvertures 35 fermetures 6 fermetures de classes deviennent des postes de co-enseignement

A la rentrée, le département dispose de :
- 1317, 5 postes budgétaires,
- 1011 classes,
- 295 écoles (dont 57% ont de 1 à 3 classes).

Pour le SNUipp, les priorités du service public d’éducation doivent être de réduire le nombre d’élèves par classe (priorité n°1 de la profession), abonder les postes RASED (dans toutes les options) pour lutter contre la difficulté scolaire, comptabiliser partout les 2 ans et mettre en oeuvre les moyens d’un abaissement des effectifs en maternelle, source des apprentissages premiers.

  • Mesures provisoires en septembre 2017

- 12 ouvertures (dont 6 dans des écoles ayant qui perdu définitivement une classe en février)
- Une levée de blocage
- 2 fermetures
- ouverture d’une demi-poste de PDMQDC

L’insuffisance de moyens crée une politique de gestion à flux tendus : des écoles perdent des classes en février et réouvrent (mais provisoirement !) en septembre. La rentrée scolaire de ses écoles s’en trouve désorganisée et les fuites vers le privé possibles face aux conditions d’accueil dégradées.

Pour aller plus loin

- Voir le détail des mesures de février

- Voir le détail des mesures de juin

- Voir le détail des mesures de septembre

L’enquête du SNUipp en décembre 2016 auprès des 298 écoles ardéchoises

Les RASED ne sont pas en capacité de répondre aux besoins, les écoles "s’autocensurent" parfois dans leurs demandes :

- 84,5 % des écoles ardéchoises ayant répondu à notre enquête (50% du total des écoles) ont fait une demande d’intervention auprès des RASED en 2016-2017.

- 41% des écoles ayant formulé une demande n’ont pas pu bénéficier d’une intervention.

- Plus grave, le niveau de réponse reste insuffisant puisque 40 % écoles ayant obtenu une intervention jugent son volume insuffisant ou partiel.

- 8 % des écoles ont estimé que ça ne servait à rien de demander une intervention soit parce qu’elles en sont exclues depuis de nombreuses années, soit parce que leurs demandes ne sont pas prioritaires.

- Au final, seules 4 % des écoles estiment ne pas avoir de besoins

Les besoins sont énormes, le SNUipp revendique des créations massives et des départs en formation nombreux (dans toutes les options) afin d’abonder le viviers de personnels formés).

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h et de 14h à 16h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.