www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Ardèche

Vous êtes actuellement : LE SNUipp 07  / La section intervient 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 août 2016

Téléphone portable personnel des directeurs :

aucune obligation, le SNUipp-FSU appelle à la plus grande réserve !

Pour le SNUipp-FSU, s’agissant d’une demande d’autorisation et non d’une obligation, il n’y a pas de consigne de boycott à donner. Par contre, il s’agit de proposer un décryptage de ce qu’induit un tel dispositif. Pour notre organisation, si un système de communication spécifique doit être implanté dans les écoles, il relève de la responsabilité de l’Etat et de l’employeur. La transmission des numéros de portable personnel ajoute une responsabilité supplémentaire aux collègues directrices et directeurs !

Le SNUipp-FSU considère que cette demande est illégitime, il appelle les collègues à ne pas y répondre et sera attentif à ce qu’aucune pression ne soit exercée.

La conférence de presse de rentrée de la ministre de l’éducation nationale avait de forts relents sécuritaires. Parmi les annonces, celle de la création d’un annuaire sur la base des numéros de téléphone portable personnel des directrices et directeurs des écoles. Tous les documents de référence indiquent plus ou moins qu’il n’y a aucune obligation de transmission Pour une fois entre l’annonce et la réalité des faits, les choses n’ont pas trainé ! Dès le 29 août, un formulaire était transmis à toutes les écoles de France. Si nous avons tous à cœur la sécurité de nos élèves, la demande d’autorisation d’utilisation des numéros de téléphone portable est aussi surprenante qu’étonnante.

De quoi s’agit-il ?

Que l’employeur demande à utiliser des moyens privés pour faire fonctionner le service ! Il est vrai qu’au regard des moyens attribué pour faire notre métier nous avons pris l’habitude de prendre en charge sur nos deniers l’achat de livres, de matériel, … Cette autorisation s’étend « aux différents services de l’Etat impliqués dans la prévention des risques ».

A quoi cela va-t-il servir ?

Le courrier indique « pour recevoir des alertes en cas d’exercice « risques majeurs » ou de risques majeurs » ?

Qu’est-ce que cela implique ?
- Une consultation immédiate et permanente des messages reçus et des appels.

Mais :

La ministre n’est sans doute pas au courant que la totalité des directrices et directeurs sont en classe et assure une mission d’enseignement sur la majeur quotité de leur temps de classe. Nous avons tous pris l’habitude de fermer ou de mettre en mode muet nos portables… Enseigner est une activité pleine et entière qui est incompatible avec le maniement permanent d’un téléphone. S’agissant de notre téléphone portable personnel, difficile de faire le tri de ce qui relève d’un appel ou message « personnel » de ce qui relève d’un message d’alerte.

- L’autorisation vaut pour le temps scolaire comme pour le temps personnel…

- L’autorisation induit que nous sommes désormais responsables de la bonne réception des messages, nous nous trouvons donc dans l’obligation de disposer de notre portable « personnel » sur notre lieu de travail : l’oubli, le choix de ne pas le prendre, l’utilisation par un autre membre de la famille pendant le temps scolaire serait donc à proscrire…

- L’autorisation s’étend « aux différents services de l’Etat impliqués dans la prévention des risques », ce qui reste bien vague...

- Enfin, il n’y a pas d’obligation de disposer d’un téléphone portable pour être directeur…

Alors quelle solution ?

Le personnel de direction (DASEN, IEN, principaux, …) dispose d’un téléphone portable professionnel, ce qui leur permet de différentier clairement les appels mais aussi de préserver leur vie privée.

De toute évidence y aurait-il nécessité d’équiper chaque école d’un téléphone portable afin d’assurer la transmission « des alertes en cas d’exercice « risques majeurs » ou de risques majeurs ». L’Etat doit en assurer le financement et l’entretien.

 

6 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp 07 Maison des syndicats 25 Av. de la gare 07000 PRIVAS
- Tél : 04 75 64 32 02
-  Fax : 04 75 64 43 38

GIF - 45.3 ko

snu07@snuipp.fr

Permanences à la section tous les jours de 9h à 12h30 - 13h30 à 17h

le mercredi permanence téléphonique de 10h à 12h et de 14h à 16h

Où se trouve la section du SNUipp-FSU 07 ? Voir le plan

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Ardèche, tous droits réservés.